Synchrovision records Synchrovision - artists Synchrovision - discography Synchrovision - about us Synchrovision - press releases Synchrovision - dates Synchrovision - gallery Synchrovision - links Synchrovision records merchandising
Synchrovivion records - home Synchrovivion records - contact
>Le Nouvel Observateur-jan 98
>Tribune de Genève-13 Janvier 98
>Illustré Magazine-July 9th 2003
>Hebdo Magazine-20th 1997
>Forecast Janv-1997
>Le matin-July 2000 Montreux jazz
>Hebdo Magazine-June 26th 2003
>Warrior G.R.I.O.T. (Inthugligent Ablum cd)
>dj GOO&the Sound TravellersFeat:Brian jackson@AMR
LOWER EAST SIDE -GOO DE GENèVE à NEW YORK
>PARTY NEWS-GOO_Shades/soul
>TALKING BLUES NY mag-DJ Spooky-Goo
>PITCHFORK NY media-Goo/Dubmopetry-Spooky's
>TRIBUNE de Genève-Goo/Deeper shade of Soul
>LE FIGARO-Bashung vs Mobile in Motion
>VIBRATION-Mobile in Motion
>Carl craig /Onsumothasheeat-Compil
>BRAD YOST-NY/Goo - Elements
>LA BATIE festival de Genève-Synchrofiles 0.1
> AMG N.Y. Elements
>POP MATTERS NY-Erik truffaz revisited/Goo rmx
>LA CôTE-Synchrofiles 1.0
>INK magazine N.Y./Goo-Elements
>TRIBUNE de genève-Synchrofiles 1.0
>KOCH /Canada-Goo-Fractal Abstraction
>AMG EXPERT REVIEW N.Y-Goo
>All MUSIC GUIDE EXPERT REVIEW - N.Y
>URB magazine L.A-Goo.- Zig Zag Zen
>CMJ New Music Report-Goo/Zig Zag Zen
>LE NOUVEAU QUOTIDIEN-Goo-Zig Zag Zen

DJ Goo s'exporte de Genève à New York

IL vit en Suisse et le revendique.
DJ Goo,36 ans figure du Hip Hop Helvétique.a développé une carrière longue comme ça depuis Genève.
"Je préfère ètre le Numero un chez moi que le numero 250 000 à New york",
déclare-t-il un samedi de décembre,attablé dans un café du Lower East side.
"Mais cette ville reste un passage obligé pour qui fait du hip hop.
Quant aux Etats-Unis,ils ont une histoire passionante,notamment au niveau de la lutte pour l'égalité entre Noirs et  Blancs."
Le vendredi,Goo a joué à quelques blocs de là avec ses potes de Brooklyn Massive.
Brooklyn-Suisse:L'artiste genevois les superpose,les mélange,les affiche.Son But?
Dépasser les frontières.
Il a des projets plein la tête et des ponts à construire entre cette Hélvetie à laquelle il s'identifie et  ces Etats-Unis qui sont à la source de ça musique.
"je suis trés attaché à la culture Afro-Américaine,J'aime faire le voyage du son et écouter le messages transmis par les blues et le jazz notamment.le voyage du tambour".

GOO est entre autre venu à New York pour rapprocher son label SYNCHROVISION de celui de son ami SPOOKY,figure de   la Dub et du Hip hop new-yorkais.
Les deux hommes ont déja collaboré à plusieurs reprises comme sur le single de Saul Williams "Not in our name",sorti début 2003 pour soutenir le mouvement du même nom,qui regroupe de nombreux militants anti.Bush et antiguerre aux Etats-unis.


En janvier et Février 2003,"Not in our name"a participé à l'organisation des grandes manifestations de Washington, New york et San francisco contre une attaque de L'Irak.
"Devant ta télévision,tu vois le monde qui s'écroule"poursuit dj Goo.
"C'est bien qu'une "internationale underground" s'organise pour tenter d'inverser la tendance.Il est important de s'investrir."
Et le musicien Genevois de conclure:"Des artiste se mettent ensemble pour des projets concrets.
Si nous pouvons communiquer en musique notre opposition à ce qui se passe avec Bush et que ça fait réfléchir même  simplement deux ou trois personnes,c'est déja tout ça de pris!"

New York
Jean-cosme Delaloye
interview à NY-Lower east.side
article apparu dans 24 Heures le 31/1/04
et la Tribune le 6/1/04


[home] [contact] [artists] [discography] [about us] [PRESS RELEASES] [dates] [gallery] [news] [links]

Synchrovision records
infos@synchrovisionrec.com